8 conseils pour gérer son intolérance au lactose

A ton avis, 

comment je gère mon intolérance au lactose ? 


MAL... non je rigole, je le vis bien ! Mais bon... je ne te le cache pas : ce n'est pas facile tous les jours ! Quelques fois il m'arrive d'être vraiment frustrée, de craquer et, ensuite, de le regretter mais 90% du temps, j'y arrive sans soucis et sans me plaindre 😵


 

Voici 8 astuces/solutions que j'ai mises en place dans mon quotidien 

afin de gérer mon intolérance au lactose :

 

Pour rappel, l'intolérance au lactose est différente de l'allergie au lactose et à la protéine de lait. Si j'en mange/bois, ce n'est pas un drame, je ne finirai pas à l’hôpital mais j'aurai quelques désagréments dont des brûlures d'estomac, de la diarrhée, des ballonnements et surtout... des sinusites.

Par ailleurs, il existe des degrés différents d'intolérance. Le mieux est de consulter un médecin et de faire le test afin de connaître son degré d'intolérance. Chacun réagit différemment aux intolérances.
Sur mon autre blog, j'avais expliqué mon dépistage. Si cela t'intéresse, dis-le moi et je te filerai le lien 😊

Ma tête quand j'ai appris mon intolérance au lactose 😱
 

1. Scruter les étiquettes

A partir du jour où j'ai appris cette charmante nouvelle, j'ai commencé à scruter les étiquettes de TOUT ce que je mangeais. A mon grand désarroi, dans la plupart des choses, il y a du lactose (jambons, viennoiseries, saucissons, biscuits, vinaigrette, chocolat noir traditionnel, desserts, glaces, gâteaux, chips, etc.).

Le lait, dans les aliments, se cache sous bien des noms. En voici quelques uns : lait, lactosérum, caillé, saveur fromage, babeurre, crème, lait en poudre, ... 
Cependant, les produits contenant de l'acide lactique, du lactate, de la caséine ou de la lactalbumine ne contiennent pas de lactose. 

Du coup, quand je fais mes courses, je perds un temps de dingue à examiner toutes les étiquettes. Alors, oui, à force je connais les articles mais je suis un poisson rouge et quelques fois j'oublie ou je ne suis plus sure à 100% que le produit ne contient pas de lactose donc je prends le temps de relire les ingrédients...

Et puis, j'essaie de varier aussi sinon, je me retrouve vite à manger tous les jours la même chose et ça, c'est la pire chose à faire... Du moins, je trouve.. je pète les plombs quand je mange trop souvent la même chose !

Ma tête quand je trouve un produit sans lactose 😜😅


2. Prendre des compléments de lactase

Au début, j'ai eu du mal à changer mon alimentation. Le nutritionniste m'avait dit que je pouvais prendre des compléments alimentaires de lactase (enzyme que le corps humain arrête de produire quand on est intolérant au lactose) afin de mieux digérer le lactose (sucre du lait). J'avais donc acheté une cargaison de "Lactase Instant OK Forte".  Mais ça, c'était avant ... Avant de me rendre compte que je ne digère pas du tout ce genre de compléments alimentaires. Donc oui, adieu les sinusites mais bonjour les maux de ventre ... J'en ai quand même toujours avec moi pour quand je vais au restaurant de manière improvisée ou pour quand je suis invitée chez des amis ou ... sait-on jamais!

Cependant, ce n'est pas parce que cela ne fonctionne pas sur moi que cela ne peut pas marcher sur toi😏

Ma tête quand j'hésite à prendre un lactase ou à me passer de dessert 😅😳


3. Prévenir le restaurant de son intolérance

Au début, j'étais toujours gênée de demander qu'on adapte mon menu quand j'allais dans un restaurant gastronomique. Mais, au final, quand le cuistot du restaurant est prévenu à l'avance, il n'y a aucun problème. Donc, pourquoi se priver d'un bon repas sain pour notre corps ?

Bon.. évite quand même de faire ce genre de demande quand tu vas dans un restaurant italien ou savoyard 😁

Certaines cuisines n'utilisent pas du tout de crème de lait de vache. La cuisine thaïlandaise est un bon exemple, elle utilise de la crème de coco. Fais quand même gaffe aux desserts qui sont souvent "européanisés" (glaces, mousses chocolat, etc.).

4. Prévenir sa famille et ses amis

Dans le même ordre d'idée, tu peux aussi annoncer à ta famille et tes amis que tu es intolérant. La plupart du temps, les gens sont bienveillants et pensent à toi quand ils t'invitent. Généralement, quand ils sont dans cette démarche, je propose d'apporter mes produits sans lactose pour ne pas qu'ils aient à courir à gauche et à droite ou à investir plus. Et à force, ils commencent à connaître les produits et le font d'emblée. Cela fait tellement plaisir 💖

Ma maman a pris l'habitude de toujours acheter de la crème sans lactose, du gruyère sans lactose ou autre produit 💕
Du côté de mon père, ils n'ont pas encore compris vu qu'ils me proposent toujours de manger des raclettes, des desserts ou de la soupe avec du boursin et que à chaque fois je dois refuser mais bon, j'espère qu'un jour ça viendra !
Du côté de ma belle-famille, ma belle-maman n'a pas de chance : on est plusieurs à être intolérants et il y a une végétarienne. Donc la pauvre, elle doit composer avec tout le monde mais elle s'en sort plutôt pas mal 😋


Ma tête quand ma famille ou mes amis ont pensé à mon intolérance 😍


5. Cuisiner avec des produits laitiers SANS lactose

En Belgique, les magasins vendent la marque Dilea qui est composée d'un assortiment d'une vingtaine de produits garantis sans lactose (issus d'un processus qui retire le lactose). Et je peux te dire que cette marque m'a déjà sauvé la mise à plusieurs reprises. J'utilise surtout leur crème de cuisson, leur beurre et le gruyère. J'utilise occasionnellement le fromage blanc, le fromage d’abbaye ou de raclette, la feta, etc.

Dans les magasins bios, tu peux aussi trouver une marque allemande (mais j'ai oublié le nom sorry) qui propose aussi des produits laitiers sans lactose dont du mascarpone. Et ça, c'est super pour les desserts 😜

Ah oui ... bonne nouvelle si tu es amateur/trice de fromage. Le fromage vieux de plus de 6 mois ne contient presque plus de lactose et celui de 12 mois ne contient plus de lactose. Il paraît que les yaourts n'en contiennent pas tant que ça mais perso, je n'aime pas donc... OSEF ^^

Ma tête quand j'apprends qu'un nouveau produit Dilea sort 😆



6. Cuisiner avec d'autres aliments

Je pense notamment aux boissons d'amandes, de riz, de noix de cajou, de noisettes, de soja. Personnellement, j'adore le thaïlandais et du coup, j'ai appris à cuisiner avec du lait de coco. Pour accompagner mes céréales le matin, je me fais de temps en temps du lait d'amandes maison (recette présente sur mon deuxième blog).  J'essaie aussi de cuire mes aliments avec de l'huile plutôt qu'avec du beurre.

Et puis, je me rends compte que dans mon entourage, on a pris l'habitude de cuisiner avec de la crème. Or, manger de la viande ou des légumes natures, sans sauce, c'est très bon aussi. Je redécouvre la saveur des aliments.

Il existe également des crèmes desserts/yaourts, etc. au soja ou à la crème de coco. 

7. Faire attention aux médicaments

Et oui, mauvaise nouvelle ... bon nombre d'enrobage de médicaments sont réalisés à base de lactose 😠 Pourquoi ? POURQUOI ?

Demande à ton médecin qu'il te trouve des alternatives. Si je ne me trompe pas, les granules homéopathiques en contiennent également...

8. Prendre des compléments de vitamines

Comme ta grand-mère a déjà dû te le dire.... le lait contient du calcium et le calcium, c'est indispensable pour avoir de bons os ! Ce qu'elle ne sait pas c'est que le calcium contenu dans le lait de vache n'est pas si facilement assimilé par le corps humain. Du coup, même si tu n'es pas intolérant au lactose ce conseil est aussi pour toi 😏

De temps en temps, n'hésite pas à faire des petites cures de calcium (en plus de manger du saumon, sardines, soja, etc.) et surtout, de vitamines D. On n'a pas assez de soleil en Belgique pour avoir notre quota de vitamines D et c'est essentiel pour que notre corps assimile et absorbe le calcium correctement.

La tête de ta grand-mère quand tu lui apprendras la nouvelle 😂


~

Ah oui, petite chose importante ... le lactose est présent dans TOUS les laits, c'est-à-dire le lait de vache, de brebis, de chèvre, de bufflonne, d’ânesse, etc. Maintenant, ton organisme digèrera peut-être mieux l'un que l'autre mais il vaut quand même mieux éviter.

Et dis-toi que si tu es réellement intolérant(e) au lactose, tu as de la chance dans ta malchance car c'est un peu "in" en ce moment d'être intolérant au lactose, gluten, ... Du coup, les distributeurs en tirent profit et produisent chaque semaine de nouveaux produits (certes chéros...). Être intolérant au lactose à l'heure actuelle est bien plus facile et supportable qu'il y a 10/15 ans, voire même avant !
 

Prends soin de toi ♥
Aurore

Commentaires